Les bases à connaître avant d’utiliser la Google Search Console

  • SEO
  • 23 novembre 2020
Les bases à connaître avant d'utiliser la Google Search Console

En s’occupant d’un site internet, vous êtes sûrement amenés à améliorer son positionnement. L’objectif sera d’accroître la visibilité de la page sur les moteurs de recherche. En général, la méthode préconisée reste la bonne gestion des mots-clés. Cependant, la stratégie est loin de suffire d’où l’usage des outils comme Google Search Console.

Que propose Google Search Console ?

Google Search Console permet la gestion efficiente des paramètres SEO pertinents. De plus, vous serez en mesure de protéger le site contre les attaques des programmes malwares. Son emploi est gratuit pour les administrateurs. L’une des conditions requises pour son exploitation est que les pages web soient de qualité. Dans le cas contraire, le site est face à un risque de pénalisation sur les pages d’indexation. En effet, Google est strict sur les programmes et les sources d’erreurs qui sont rencontrés sur une page web. Un bon encodage aidera à minimiser leur apparition.

L’adhésion à Google Search Console ?

Les webmasters peuvent s’enregistrer auprès du service d’analyse web en respectant deux procédés. D’abord, il faut aller sur l’URL du site Search console. L’inscription réclame un compte Google valide. Ensuite, il faut également posséder un site web dont le nom du domaine fera l’objet d’une vérification. Google guidera le gestionnaire à travers des boîtes de dialogue concis. Les données sur GSC sont privées à l’instar d’autres outils SEO. Les données sont cumulées et traitées sur un tableau de bord. Toutefois, vous verrez apparaître ses éléments uniquement après quelques jours à la suite de votre adhésion. Tout dépendra en grande partie de l’ampleur du site.

Les fonctionnalités de Google Search Console ?

Google Search Console présente différentes données sous forme de statistiques telles que le nombre de clics effectué par un visiteur ou d’impressions. Les dénombrements donnent aussi la position moyenne du résultat suite à une requête des internautes. L’outil détecte les contenus dupliqués et les points faibles d’une implémentation mobile. Quand ces cas se produisent, Google Search Console envoie une alerte à l’administrateur. Suite à une anomalie de recherche, la procédure appliquée sera similaire à celle de la précédente. Il est possible d’évoquer par exemple l’erreur 404, l’anomalie Crawling ou une redirection de la page.