Google Shopping : son fonctionnement et ses avantages

google shopping

Ce qu’il faut savoir sur Google Shopping

Google est en recherche constante d’innovations lui permettant de diversifier ses services. Citons notamment Google My business, Google Maps, Google Images ou encore Google Traduction
Google Shopping fait partie de ces services qui rendent le géant américain incontournable dans la vie de tous les jours. Il s’adresse plus particulièrement aux e-commerçants, puisqu’il leur permet de promouvoir leurs produits auprès de visiteurs qualifiés, et donc d’augmenter leurs ventes.

Qu’est-ce que Google Shopping ?

Google Shopping est un outil qui a la particularité de disposer d’une double fonction. En effet, il propose à la fois de la vente de produits en ligne et un comparateur de prix. L’onglet Google Shopping est présent dès la page d’accueil des recherches, à côté des onglets Maps, Images, Actualités et Web. Si vous recherchez un produit particulier en cliquant sur Google Shopping, vous verrez plusieurs offres s’afficher avec, pour chacune, une photo, une courte description, le prix du produit et le nom de l’annonceur. En choisissant l’une de ces offres, vous serez directement redirigé vers le site web du vendeur.

L’évolution de Google Shopping depuis sa création

Apparu aux États-Unis en 2002 sous le nom de Froogle, Google Shopping est arrivé en France dès 2007. Le service s’appelait alors Google Product Search. À l’origine gratuit, il ne l’est plus depuis 2012 puisque chaque affichage d’un produit dans les résultats « Shopping » se fait via une campagne Adwords : le vendeur paye une certaine somme dès qu’un consommateur clique sur son lien. C’est ce que l’on appelle le CpC ou coût par clic.

Au fil du temps, Google Shopping a enrichi son offre, en proposant de nouvelles fonctionnalités aux consommateurs comme aux commerçants.

En 2014, Google Shopping est devenu une véritable vitrine locale. Sur un produit recherché, par exemple (et à condition que le e-commerçant ait effectué la démarche nécessaire), la disponibilité en magasin est indiquée, en plus de l’adresse du magasin et de ses horaires d’ouvertures. En cela, Google a parfaitement répondu aux attentes d’internautes soucieux, notamment, de bien se renseigner avant d’acheter.

Comment fonctionne Google Shopping ?

Pour les internautes

Pour les internautes, Google Shopping fonctionne sous la forme d’un onglet « Shopping » situé en haut de la page des résultats de recherche. Il leur suffit de cliquer sur cet onglet pour rechercher des vendeurs proposant le produit qu’ils souhaitent acheter. Ils ont, bien sûr, la possibilité d’affiner leur recherche en renseignant plusieurs critères (prix, couleur, taille…).

Lorsque les résultats sont affichés, Google Shopping propose aussi un comparateur de prix. En effet, les prix fixés s’affichent, mais il est également possible de les comparer : si un visiteur regarde les détails d’une annonce, le moteur de recherche lui suggère des vendeurs proposant le même produit à d’autres prix.

Pour les e-commerçants

Les professionnels souhaitant faire la promotion de leurs produits via Google Shopping créent leur compte et suivent un certain nombre d’étapes pour que leurs « fiches » apparaissent dans les résultats du moteur de recherche.

Ils ont ainsi la possibilité de mettre en valeur les produits de leur choix, avec leur description, des photos, leur prix… Les annonces sont susceptibles d’apparaître sous l’onglet Google Shopping, mais aussi dans les pages de résultats de recherche (onglet « web »), pour peu qu’un internaute recherche précisément l’un des produits proposés.

Comment utiliser Google Shopping ?

Pour les e-commerçants, l’utilisation de Google Shopping passe tout d’abord par la plateforme Google Merchant Center. C’est là que se fait l’ouverture de compte et que chacun peut télécharger son catalogue, appelé flux. On pourrait comparer cette plateforme à une arrière-boutique.

Pourquoi utiliser Google Shopping ?

Couplé à la régie publicitaire Google Ads, Google Shopping est une solution de référencement payant intéressante. Vos produits gagnent en visibilité et les annonces attirent sur vos pages des visiteurs qualifiés (déjà intéressés), ce qui multiplie les chances de conversion.

Comment se présente une annonce Google Shooping ?

Sur une annonce Google Shopping, vous pourrez retrouver 3 éléments.

• D’abord, une image de 250 x 250 pixels, pour tous les articles tels que les textiles. Attention, n’utilisez jamais une image qui excède 64 mégapixels ni un fichier trop lourd (16 Mo max par exemple).

• Ensuite, on retrouve un titre ainsi qu’une description. Concrètement, Google va opérer un croisement entre les requêtes des internautes et les mots-clés que vous avez placés dans votre titre et le descriptif de votre fiche. Soignez donc votre description, cela ne pourra vous apporter qu’une meilleure visibilité.

• Enfin, dans une annonce Google Shooping, il y a aussi le prix. Sur ce point, soyez particulièrement vigilant : assurez-vous que celui que vous affichez correspond bien au prix de votre article sur votre propre plateforme.

Comment booster sa campagne de Google Shopping ?

Pour maximiser l’impact de votre campagne sur Google Shopping, il est important de mettre en avant certains éléments. Voici les plus importants :

· Le titre : il est très important pour maximiser l’impact de votre annonce Google Shopping. Il doit compter au maximum 70 caractères. En résumé, soyez le plus bref possible et cherchez à intégrer les mot-clés que les internautes ont tendance à utiliser le plus souvent. Autant que possible, inscrivez dans votre titre la marque, le type de produit ou encore ses principaux attributs.
· La description : elle est capitale pour que votre annonce ait la portée adéquate. Son rôle est surtout de compléter les informations qui sont présentes dans le titre tout en précisant les caractéristiques de votre produit.
· La catégorie du produit : il s’agit d’une information qu’il est recommandé de renseigner et qui peut même être obligatoire dans certains cas. En optant pour la catégorie la plus adaptée pour votre produit, vous multipliez vos chances de le vendre plus rapidement.
· Le code produit unique : c’est un ensemble d’attributs internationaux dont vous ne pouvez pas vraiment vous passer. Il faudra alors obligatoirement compléter les indicateurs GTIN.
· L’image : dans le but de booster l’attractivité de votre annonce, l’image est un élément indispensable. Elle doit être en haute résolution et sur un fond blanc, gris, ou dans une autre couleur claire.
· Le lien : il renvoie à la page de destination du produit et vous permet d’améliorer l’expérience utilisateur.
· Le prix : il s’agit d’une donnée capitale pour votre campagne avec Google Shopping. En plus d’être fixe, il doit correspondre à la mention de votre page liée et surtout comporter une devise et un format conforme.

Pour augmenter vos performances lors de vos campagnes Google Shopping, il existe surtout deux critères à prendre en compte : la qualité de l’annonce et l’ajustement de vos enchères. En fonction du nombre de campagnes et du nombre de produits proposés, il est possible d’ajuster vos enchères de manière manuelle, ou par le biais d’un outil.

Comment bien gérer un compte Google Shopping ?

La gestion d’un compte Google Shopping exige une certaine habileté. Il faut en effet jongler en permanence entre les produits « stockés » sur le Google Merchant Center et son compte Adwords, afin d’adapter les campagnes à son offre. Il faut, de plus, être en mesure de juger des performances de chaque campagne, via Google Analytics notamment, pour ne pas jeter son argent par les fenêtres, bien utiliser son budget et miser sur les bons produits. Cela concerne notamment les achats saisonniers (le foie gras se vend moins bien en plein été), ou bien un produit dans lequel le commerçant a entièrement confiance et qu’il souhaite booster.

Beaucoup d’autres facteurs doivent être pris en compte. Si l’on prend l’exemple des recherches locales, il est plus pertinent, si vous associez ventes en ligne et en magasin, de miser sur une campagne pour les mobiles.

En d’autres termes, un compte Google Shopping doit être optimisé en temps réel. Il est important, en outre, de se poser les bonnes questions. Par exemple : à quels moments pouvez-vous augmenter les enchères, c’est-à-dire la somme que vous êtes prêt à débourser pour un clic ? Nous vous recommandons donc de faire appel à un consultant SEO ou à une agence SEO pour gérer votre compte Google Shopping tout au long de l’année, tout en gérant en parallèle les autres axes qui permettent d’améliorer le référencement de votre site.