Consultant SEO : salaire et emploi

Vous postulez pour un emploi de consultant SEO au sein d’une agence SEO ou pour un site e-commerce ? Voici quelques conseils de base et quelques informations sur les profils généralement recherchés.

Déjà, assurez-vous qu’il n’y ait absolument aucune faute d’orthographe ou coquille dans votre lettre de candidature : cela peut s’avérer rédhibitoire. En effet, « les missions d’un expert SEO accordent une place centrale à l’éditorial et ne pas commettre de fautes de français est absolument fondamental dans un exercice où il est à la fois question de référencement, d’image de marque et de capacité à séduire et convaincre les lecteurs ».

Si vous pouvez obtenir des lettres de recommandation et montrer différentes réalisations, il est évident que cela augmente l’attractivité de votre candidature.

Ne « trafiquez » surtout pas votre expérience professionnelle pour la rendre plus glorieuse, ou même les dates de vos périodes d’emploi. Le recruteur pourrait s’en rendre compte et le mensonge est éliminatoire.

Concernant votre niveau d’études, cela dépend du poste brigué, mais le secteur du webmarketing n’est pas fermé aux autodidactes, loin de là, tout dépend du poste à pourvoir. Une lecture intéressante sur le sujet : le référentiel des métiers du marketing digital que l’APEC a publié en 2015.

Un candidat qui possède de réelles compétences et démontre sa passion profonde pour le SEO aura toutes les chances de décrocher un poste de consultant SEO ou de responsable du référencement. En effet, le monde du digital ne s’arrête pas à la fin des études : on doit apprendre toute sa vie, tout le temps. Au contraire, un recruteur aura davantage de retenue à votre égard si vous exposez des compétences indubitables mais convoitez ce poste sans passion. Le pire pour un recruteur ? Le consultant SEO qui croit tout savoir mieux que tout le monde.

Démontrez que vous effectuez une veille constante, que vous êtes au fait des techniques et des méthodes déployées et que le monde du web, de la communication et des moteurs de recherche vous passionne. Montrez que vous avez envie de travailler pour cette agence SEO ou ce client, expliquez pourquoi. L’envie, si elle est combinée avec de bonnes compétences en SEO, constitue un élément bien plus séduisant pour un recruteur que le parcours scolaire.

Au niveau de vos soft skills, le recruteur sera certainement sensible à quelqu’un de calme, efficace et curieux. Être parfaitement informé sur l’agence SEO ou le site au sein duquel vous briguez un poste de responsable du référencement est une absolue nécessité : le recruteur verra ainsi votre intérêt pour le poste et pourra remarquer votre professionnalisme et votre détermination.

Le métier de consultant SEO est à la croisée des chemins entre communication, marketing, éditorial et technique : il vous faudra démontrer que vous appréhendez parfaitement ces domaines lors des entretiens de recrutement. Par ailleurs, la présentation, les qualités didactiques, l’art du compromis et de la négociation, le pragmatisme et le sens du contact sont importants dans ce métier.

Si un consultant SEO doit aimer apprendre, il doit également être capable de transmettre une part de son savoir auprès de personnes ayant des profils très différents. Il doit constamment s’adapter, posséder une diversité de compétences et une tendance à vouloir parfaire celles-ci. Enfin, bien sûr, le respect des autres est également fondamental pour travailler en équipe.

Conseil utile si vous désirez travailler dans la fonction SEO : vous devez parfaitement maîtriser les problématiques d’e-réputation. Commencez par appliquer cela à vous-même ! Avant de confirmer votre embauche, le recruteur va certainement taper votre nom dans Google ! Assurez-vous que les résultats qui s’afficheront sur les moteurs de recherche lorsqu’on tape votre nom ne vous desservent pas d’une manière ou d’une autre et que les partages publics sur les réseaux sociaux ne vous montrent pas sous un jour défavorable…