Comment améliorer votre visibilité sur Google Images ?

 

L’optimisation des images est l’une des stratégies les plus négligées en référencement. Nous négligeons souvent cette pratique d’optimisation d’image et gaspillons la chance de générer facilement du trafic supplémentaire vers nos sites internet.

Comment fonctionne Google Images ?

Afin d’apparaître sur Google Images, les photos et les images hébergées sur des sites internet publics et consultables passent par les étapes suivantes :

  • Crawling

Google parcourt des tonnes de pages web pour extraire les images disponibles. Google recherche essentiellement la balise HTML <img>. Les attributs « src » et « alt » sont également pris en compte.

  • Indexation

Toutes les images explorées sont organisées en catégories générales et spécifiques au cours de l’indexation.

  • Classement

Google affiche les meilleures images correspondantes à chaque requête d’utilisateur.

Sur les pages des résultats de recherche d’images, Google affiche également des informations sur la source de chaque image en utilisant les métadonnées supplémentaires (c’est-à-dire les données structurées) qu’il a extraites.

Optimisation des images pour la recherche

Pour optimiser votre contenu pour les moteurs de recherche, vous devriez :

  • Vous assurer que les moteurs de recherche peuvent accéder aux pages et à leur contenu.
  • Créer et optimiser le contenu des pages.
  • Ajouter et optimiser les métadonnées.

Comment mieux faire sur Google Images ?

1. Accès aux robots : Assurez-vous que vos images sont accessibles à Googlebot

Vous pouvez vérifier si vos pages et images sont accessibles à Googlebot en utilisant les outils gratuits de Google tels que :

Outil d’inspection d’URL de la console de recherche.

Test Mobile-Friendly.

Testez quelques-unes de vos URLs avec le Mobile-Friendly Test pour vérifier si Googlebot peut accéder à vos pages. Cela inclut les URL d’images que vous pouvez trouver dans l’attribut « src » des balises IMG.

Si Google bot n’a pas accès à vos images, c’est généralement dû à votre fichier robots.txt qui bloque l’accès des images aux moteurs de recherche, ou uniquement à Google.

2. Aidez les robots à trouver les images : Soumettre un Sitemap d’image

Dans de nombreux cas, les images sont injectées avec JavaScript, ce qui retarde la découverte desdits fichiers par les robots. Vous pouvez éviter cela en utilisant des sitemaps d’images qui sont une extension des sitemaps standards.

Votre site a surement déjà un plan de site (sitemap) . Ce que vous devez faire est d’ajouter des données supplémentaires à votre sitemap actuel sur l’emplacement des images de chaque page de votre site.

Traditionnellement, la principale méthode que Googlebot utilise pour découvrir les images consiste à suivre des liens, y compris des images, à partir du HTML de vos pages.

Mais comme le web devient de plus en plus lourd en JavaScript, les sitemaps d’images aideront énormément Googlebot dans le processus de découverte.

Plus vite Googlebot découvre vos images, plus vite vos images peuvent apparaître dans Google Images, et plus vite vous pouvez obtenir du trafic à partir de ces images vers votre site Web.

3. Contenu : Inclure du texte descriptif à côté de l’image

L’indexation utilise le texte autour de l’image pour mieux comprendre l’image et savoir de quoi il s’agit.

Si vous n’avez pas de texte sur la page où l’image est insérée, Google aura de difficulté à l’identifier.

Assurez-vous que le contenu textuel autour de l’image est disponible, pertinent et est en rapport avec l’image. Il peut s’agir d’une légende ou d’un texte dans votre article.

4. Ajouter un attribut Alt qui décrit l’image de manière claire et précise

Vous devriez utiliser l’attribut alt pour décrire de façon claire et précise l’image que vous affichez sur la page.

C’est la priorité numéro 1 en termes d’annotation d’images car cela peut vous aider énormément dans le classement sur Google Images.

Améliorer sa visibilité dans Google Images

L’attribut alt doit décrire ce que votre image montre. Vous ne devez pas y insérer la requête ou le mot-clé pour lesquels vous voulez que cette image soit positionnée dans Google Images.

En se basant sur les signaux supplémentaires qu’il reçoit de chaque page, Google saura si l’attribut alt que vous avez fourni est exact ou vous y avez inséré des mots-clés de façon abusive. Alors restez à l’écart des techniques de spam !

5. Exploiter les données structurées

L’ajout de données structurées à vos pages et à vos images peut entraîner l’incrustation de vos images et vous démarquer davantage dans la recherche d’images.

Si vous avez un site de commerce électronique (e-commerce), envisagez d’ajouter des balises à vos pages de produits. Cela permettra à Google d’afficher des informations détaillées sur les produits dans Google Images.

N’oubliez pas : il faut uniquement utiliser des données structurées qui sont en lien avec la page.

6. Métadonnées : S’assurer que le titre HTML et la description de la page sont pertinents et en rapport avec l’image

Vous pouvez également utiliser des balises HTML pour décrire le sujet de votre image.

Autres points à vérifier :

Métadonnées des photos

Google ne lit pas les métadonnées EXIF à des fins de catégorisation. Cependant, il accepte les métadonnées des photo IPTC pour afficher les crédits d’image.

Nom du fichier image

L’utilisation d’un nom de fichier descriptif pour vos images est utile mais n’est pas aussi important comme l’attribut alt.

Chargement paresseux (Lazy Loading)

Le chargement paresseux est un moyen d’accélérer votre site Web – surtout les pages à forte densité d’images.

Lorsqu’un utilisateur clique sur une page Web riche en images, le navigateur doit charger chaque image. Et il finit par attendre le chargement de chaque image.

Avec un chargement paresseux, vous utilisez JavaScript pour ne charger que les images qui se trouvent dans la fenêtre d’affichage.

Résumé

Voici les étapes de base que vous devez suivre pour augmenter les chances que vos images apparaissent et se classent dans Google Images.

  • Assurez-vous que vos images sont accessibles à Googlebot.
  • Ajoutez un plan du site pour que Googlebot puisse trouver vos images.
  • Le texte autour de l’image, le titre et la description de la page, doivent être pertinents et en rapport avec l’image.
  • Ajoutez des données structurées à vos pages pour que vos images se démarquent davantage dans les résultats de recherche.

Ressources utiles pour les éditeurs d’images

Consignes pour la publication d’images Google

Console de recherche Google (Google Search Console)

Communauté Google des Webmasters

Petit bonus : notre guide du référencement ?

Notez cette page
×